Parce que 2020, ce n'est pas que du négatif !

Dernière mise à jour : janv. 7








Voilà. l'année 2021 est enfin là. Et avec elle, l'espoir d'un vaccin, de la fin du coronavirus, de la fin des masques, de la réouverture des restaurants, des bars, des cinémas, du retour de la vie sociale. L'espoir d'une renaissance en somme. Tout le monde semble soulagé que 2020, vécue comme une année terrible, soit passée. Puisque Sérotonine voit toujours le verre à moitié plein, nous allons vous donner 10 bonnes nouvelles de l'année 2020. Parce que 2020, ce n'est pas que la COVID, ce n'est pas que le confinement, ce n'est pas que le monde en berne, l'urgence climatique, la hausse du chômage etc... Parce que 2020, c'est aussi ça :


1. Le retour de certaines espèces en voie de disparition.


Pour certaines espèces en voie de disparition, 2020 est une année de renaissance. Le confinement aidant, certaines espèces ont pu proliférer dans des zones qu'elles fuyaient jusqu'à présent. L'absence humaine et la baisse de la pollution sont les facteurs principaux du rebond de ces espèces, parmi lesquelles nous comptons les tortues marines de Tunisie qui ont montré une croissance rapide, motivées par la réduction de pollution plastique et l'absence totale de pêche intensive dans la région. D'autres espèces ont fait leur grand retour comme la baleine bleue.


Dans les Calanques de Marseille, l'écosystème s'est trouvé bouleversé par le confinement : des cormorans, des dauphins, des faucons pèlerins et même des rorquals, qui font partie de la famille des baleines, ont été aperçus pendant le premier confinement.







2. La 2ème guérison du sida.


Le 10 mars dernier, Adam Castillejo, Londonien d'origine vénézuélienne, devient le second patient guéri du sida selon le même protocole de greffe de moelle osseuse dont avait bénéficié Timothy Ray Brown, le premier patient guéri du sida en 2008.


3. Le parlement écossais est le premier à permettre la gratuité des protections périodiques.


C'est une excellente nouvelle pour la lutte contre la précarité menstruelle. Le parlement écossais a voté à l'unanimité la loi prévoyant l'accès gratuit des femmes aux protections périodiques. L'Ecosse devient alors le premier pays au monde à permettre la gratuité des protections périodiques. Une loi prometteuse quant aux avancées sur la question de la précarité menstruelle.




4. Le rallongement du congé de paternité en France.


Le 20 novembre, le conseil des ministres l'a approuvé : le congé de paternité va doubler, passant ainsi à 28 jours. La mesure, qui entrera en vigueur en juillet 2021, impose aux pères de prendre 7 jours de congés. Elle répond à plusieurs enjeux sociétaux : la relation du père et de son enfant, son rôle dans l'éducation de ce dernier, la répartition des tâches familiales, le soulagement de la mère et l'égalité hommes-femmes dans le milieu professionnel.


5. La nuit des musées.


La menace pandémique a entraîné la fermeture des lieux culturels un peu partout dans le monde. Mais certains musées ont mis leurs œuvres en ligne pour permettre à chacun de pouvoir se cultiver, même en confinement, notamment lors de l'évènement La nuit européenne des musées, le 14 novembre dernier.




6. Médaille d'or pour les judokates française Clarisse Agbégnénou et Margaux Pinot.


La France s'est illustrée lors du championnat d'Europe à Prague (République Tchèque) qui s'est déroulé du 19 au 21 novembre 2020. Les judokates françaises Clarisse Agbégnénou et Margaux Pinot ont remporté la médaille d'or. Il s'agit pour Clarisse Agbégnénou du cinquième titre de championne du monde.




7. Une famille a sauvé plus de 90 000 animaux des flammes en Australie.


C'est 480 millions d'animaux qui ont péri lors des incendies survenus en Australie de juin 2019 à mars 2020. Mais dans ce malheur, c'est un rayon de soleil qui a éclairé l'actualité : la famille Irwin, surnommée "Wildlife Warrior" a sauvé des flammes et soigné plus de 90 000 animaux à l'Australia Wildlife Hospital, près de Brisbane, dans le Queensland.




8. L'excision des femmes au Soudan désormais punie par la loi.


L'excision des femmes au Soudan est désormais passible de 3 ans d'emprisonnement. Mutilation génitale d'une rare violence et malheureusement courante au Soudan : selon les Nations-Unies, près de 9 femmes soudanaises sur 10 l'ont subie.


9. Légalisation de l'avortement en Argentine.


A la fin de l'année, le 30 décembre, le Parlement argentin a voté la légalisation de l'avortement jusqu'à 14 semaines de grossesse. L'interruption volontaire de la grossesse n'était autorisée qu'en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère. Une mesure qui a su réjouir des milliers de femmes qui ont longuement manifesté pour obtenir cette légalisation.






10. Bientôt la fin de la COVID-19 ?


La fin de l'année a été marquée par la mise au point de vaccins contre la COVID-19. En France, la campagne de vaccinations a débuté le 27 décembre avec les publics prioritaires. C'est le monde entier qui est lancé dans cette course à la vaccination.




46 vues0 commentaire