En Suède, un festival de cinéma pour une seule spectatrice.


Le phare de Pater Noster à Hamneskär, Suède.

Insolite - C'est une infirmière épuisée par la pandémie qui a été choisie parmi des milliers de candidats pour assister seule au plus grand festival de Scandinavie.


Lisa Enroth, 41 ans, est infirmière aux urgences d'un hôpital noyé par la pandémie. Elle aura ainsi le privilège unique et insolite d'assister à 70 projections de films en lice du festival de Göteborg sur une petite île loin de tout, loin de son quotidien bouleversé par la COVID-19. Installée dans l'ancienne maison du gardien du phare, reconvertie en hôtel, elle avait candidaté dans l'espoir de profiter d'un peu de répit après plus d'un an d'alerte, après plus d'un an d'angoisse. Ainsi va-t-elle passer une semaine seule, un rendez-vous exclusif avec le cinéma, avec la culture pour une bouffée d'air frais coupée de tout.


Les 70 films seront projetés sur un écran installé tout en haut du phare, auprès de la lanterne. Lisa Enroth aura à disposition une tablette où elle pourra enregistrer des vidéos pour raconter en direct son expérience sur une île qui est seulement accessible par bateau ou hélicoptère. Pour des questions de sécurité, une personne viendra tout de même lui rendre visite et s'assurer que tout se passe bien. Le zénith de la plénitude pour cette infirmière qui souhaitait s'éloigner de son quotidien auprès des patients atteints de la COVID-19.


Quels étaient les critères de sélection ?


Selon la BBC, les organisateurs recherchaient un ou une cinéphile qui ait la capacité de rester enfermé seul, sans ordinateur, ni téléphone, sans aucune autre forme de divertissement que le cinéma. Et parmi les 12 000 candidats, qui pourront tout de visionner les films du festival en ligne, c'est Lisa Enroth qui a retenu l'attention. Peut-être une façon pour le cinéma scandinave de remercier cette soignante, héroïne du quotidien.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout